Une villa en déchets

Entre ma fille qui est malade et mon boulot qui me prend pas mal d’énergie, je trouve enfin un petit moment pour vous faire part de la chouette conversation téléphonique que j’ai eue la semaine dernière avec Fred Tabary, de la Villa Déchets à Nantes. Un projet exceptionnel que je brûle de vous faire partager… Rencontre avec un type qui dit :

“Adopter un comportement durable, c’est comme arrêter de fumer… ça peut prendre des années avant de s’y mettre vraiment !”

Frederic Tabary est un “jeune” architecte d’intérieur de 42 ans. Et si je dis “jeune”, ce n’est pas seulement parce qu’il déborde d’énergie, mais aussi parce qu’il n’exerce ce métier que depuis 2002, et qu’il l’a appris sur le tas, en autodidacte, après avoir été tour à tour luthier, commercial, brocanteur et décorateur.

Tout à commencé il y a à peine plus de deux semaines, alors qu’il prenait un verre avec un ami journaliste. Encore ébloui par la découverte d’une maison entièrement réalisée en déchets, à San Francisco, dénichée au cours de recherches qu’il réalisait pour l’émission “Les Nouveaux Explorateurs”, il partagea son enthousiasme pour cette idée originale. Lequel fut contagieux. En quelques minutes, le pari était pris, le projet lancé : ils construiraient une maison 100% à partir de déchets urbains, à Nantes ! La Villa Déchets est née.

Et depuis, une page Facebook plus tard et hop ! Plus d’une centaine de bénévoles, une belle brochette de personnalités et plusieurs sponsors sont déjà partants pour le projet.

Prochaines étapes : 20 jours pour récolter les déchets, puis la construction devrait se terminer en octobre. Les nuitées seront ensuites mises aux enchères jusqu’à ce que la maison soit offerte à une association qui en a besoin.

Le bilan carbone de l’opération sera dressé grâce à l’un des partenaires du projet, ainsi qu’un bilan financier destiné à assurer la transparence de l’opération.

Mais la motivation de Frédéric n’a pas de limite, il voit déjà des Villas Déchets fleurir dans toutes les capitales d’Europe ! Il me voit même déjà en locomotive de la Villa Déchets Bruxelles 2012…

Et vous, ça vous dit de vous lancer dans l’aventure ? Vous êtes artiste, artisan, architecte, plombier, ou tout simplement bénévole et désireux de vous joindre au projet ? Faites-nous part de votre motivation ! Qui sait, 2012 verra peut-être un Villa Déchets s’élever à Bruxelles ?

  • Share/Bookmark
This entry was posted on Monday, May 31st, 2010 at 10:34 pm and is filed under Maison. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

4 Comments

  1. véro says:

    je suis à 100% pour ce projet…. et si suis fière d’y participer en tant que benevole

    ... on July June 2nd, 2010
  2. marie says:

    Respect ! Franchement bravo à tous ceux qui comme toi mettent leur énergie au profit de ce beau projet. J’espère trouver des personnes motivées en Belgique aussi ;)

    ... on July June 2nd, 2010
  3. Villa Déchets déjà au delà des frontières says:

    [...] suite sur le blog « Les Billets Verts ». Un grand merci à Marie Cordiez pour cet article ! Publié dans Non [...]

    ... on July June 9th, 2010
  4. Les Billets Verts » Blog Archive » La déco écolo says:

    [...] Une jolie façon de donner une seconde vie à tous ces déchets, un peu à la façon de la Villa déchets à Nantes… [...]

    ... on July July 16th, 2010

Post a Comment