Animaux écolos

Réduire ses déchets ménagers sans être un expert ès compostage ? Tondre son jardin sans bruit ni effort ? C’est possible grâce à… de gentils animaux !

Poules et Moutons écolos

A Mouscron, une cinquantaine d’habitants se sont vu proposer gratuitement deux poules pondeuses par la Ville afin de réduire leur production de déchets ménagers. En effet, ces volatiles sont friands des épluchures et autres restes comestibles, et remplacent à ce titre avantageusement un compost. Cette initiative, qui existe pourtant depuis 3 ans, a fait le buzz dans les médias du monde entier cette année. Une idée sympathique : non seulement le coût de l’enlèvement des déchets diminue, mais en outre, les heureux bénéficiaires profitent quotidiennement du résultat de la ponte. Pour s’assurer du bon usage de ce cadeau, la Ville offre une formation pour aider les bénéficiaires à s’occuper correctement des gallinacées, exige qu’elles ne soient pas mangées endéans les deux ans et effectue des contrôles surprises.

Une charmante idée que chacun peut mettre en place : le prix d’une poule rousse adulte tourne aux alentours de 5 à 10 €.

Dans la même veine, une autre initiative sympathique est celle de Bruxelles-Environnement, qui met à disposition un mouton pour tondre votre pelouse dans le cadre d’un projet pilote. Si le pilote s’avère un succès, le but est de faire payer ce service urbain de location de moutons. (Je ne parviens pas à accéder au site www.skeggi.be renseigné dans l’article.)

Là aussi, si vous habitez la campagne, vous pourrez assez facilement trouver des moutons à prêter en vous renseignant auprès du fermier du coin. Ces petites bêtes mangent beaucoup et ce dernier sera certainement enchanté de leur trouver de nouveaux pâturages.

Nous y pensons sérieusement : notre voisin fermier nous a proposé spontanément de nous prêter deux moutons pendant les mois de printemps-été et de les manger ensuite à l’automne… Je suis moins preneuse de la deuxième partie de sa proposition. Il ne reste qu’à terminer de clôturer le jardin ! Sinon, mon mari pensait aussi à des lamas : moins bruyants que des moutons, plus originaux, robustes et demandant peu d’entretien. Mais là, pas question de se les faire prêter. La bête coûte dans les 500 €…

Et vous, d’autres idées d’animaux écolos ? Il y a le lombricompostage, ok, mais disons que les vers de terres ne sont pas très attachants…

  • Share/Bookmark
This entry was posted on Thursday, May 6th, 2010 at 8:18 pm and is filed under Consommation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Comments

  1. julie says:

    C’est bête un mouton et un peu violent …Et pourquoi pas un mini ponet ou une chevre ….et hop un petit fromage de chevre :-) Biz Julie

    ... on July May 7th, 2010
  2. Jérôme says:

    Un poneT, le mari de la ponette? :)

    ... on July May 10th, 2010

Post a Comment